Bien que cela ne semble pas être un sujet d'étude prisé des spécialistes en psychologie-sociale, encore moins des médias, il y a deux catégories d'individus en très forte expansion depuis plus d'une décennie.

L'origine de cette expansion semble se nourrir de différents contextes: un multi-culturalisme débridé sans ajustement identitaire (perte de repères, perte de racines, pertes de valeurs...), une éducation standard basée sur la compétition, la réussite et loi du plus fort (valeurs prônées par le libéralisme actuel), une tendance à privilégier l'apparence au détriment de l'être créée et entretenue par la télévision et les réseaux sociaux. 

Il s'agit de traits de personnalité dans un cas et de personnalité dans l'autre qui hantent le quotidien de tous, tout le temps, en augmentation exponentielle depuis l'avènement des réseaux sociaux, plus encore en "périodes spéciales" comme celle du COVID_19, avec des effets secondaires importants("dommages collatéraux" comme disent les experts) dont ni les politiques ni les chaines de télévision ne parlent et ne mesurent les conséquences. 

Petite précision à l'attention des "anti-tout-ce-qu'on-veut" les cons/connes et les connards/connasses n'ont pas de couleur, ni de statut social, ni de nationalité particuliers. Il y en a dans toutes les strates de la population, dans toutes les catégories ethniques, de toutes les couleurs, dans tous les pays.


Lorsqu'il ne s'agit que d'un trait de personnalité, nous trouvons :

Le con, la conne (Redneck)

Il nous arrive à tous, à toutes d'être con-conne et de commettre des erreurs par manque de recul avant de parler, d'agir ou de réagir.

Nous faisons des conneries par omission, par manque d'attention, par distraction.

Parfois nous sommes bloqués dans des croyances, des routines non actualisées, affectant notre capacité de réflexion et produisant un aveuglement qui nous met en situation de dire ou commettre des conneries. Si elles n'ont pas toujours des conséquences désastreuses elles peuvent parfois avoir des effets préjudiciables pour les autres et pour nous-mêmes, voire entrainer des effets catastrophiques.

Sauf cas exceptionnel le con/la conne ne cherche pas à nuire. Il/elle pêche par orgueil, par suffisance, par aveuglement. Il s'agit souvent de surestime de soi, d'opportunisme, d'abus de position sociale, pour en tirer un avantage parfois au détriment des autres. Par exemple le sous-fifre qui passe son temps à faire "de la lèche" à son patron pour gravir les échelons, ou le dragueur/la drageuse qui s'estime "irrésistible" et s'imagine que toutes les femmes:les hommes sont à ses pieds.

Être con/conne relève généralement d'un manque de discernement assorti d'un sentiment d'un certain égocentrisme, d'un sentiment de supériorité qui rendent arrogant.

C'est souvent celui qui sait tout mieux que les autres et qui donne des avis et des conseils dans des domaines qu'il ne maîtrise pas toujours, quitte à mentir, parfois beaucoup. Le hâbleur, le bonimenteur, le baratineur est généralement un con.

Exemple: Les chaines de télévision produisent en permanence des débats "d'experts" sur les sujets d'actualités. Sous couverts de titres universitaires et parfois sans titre, des "savants" expliquent/analysent des situations à force d'assertions, de prévisions, d'arguments rarement vérifiés, ce qui ne les empêchent pas de donner parfois des avis inverses voire contradictoires quelques jours plus tard, ou de nier l'avoir dit lorsqu'on les confronte à la réalité. C'est à une poignée de cons que nous devons l'invalidation de l'homéopathie et son déremboursement, privant des millions de Français qui étaient satisfaits d cette médecine.

"Le véritable expert a conscience d'être un expert et connaissant bien son sujet il sera aussi au fait de ce qu'il ignore et de ce qu'il lui reste encore à apprendre d'eux. Il connaît ses limites. Les recherches montrent que les personnes véritablement compétentes sous-estime légèrement leurs compétences". Sébastien Diaz1

  1. Dans la pandémie COVID_19 il y a des experts (généralement des soignants de terrains) qui répondent prudemment aux questions des journalistes et des auditeurs avec l'humilité de dire qu'ils découvrent le virus au fur et à mesure et qu'ils s'adaptent, ne pouvant pas trop anticiper.

D'autres "experts" de plateaux débitent des assertions donnant l'impression qu'ils savent tout, qu'ils maîtrisent le sujet pour parfois dire l'inverse le lendemain, proférant des informations, des pronostics qui sont contredits les jours suivant par la réalité.

Certains "médecins" passent plus de temps sur les plateaux de télévision que sur le terrain à aider leurs collègues.

  1. On se souvient de la ministre de la santé Buzin (la même qui a décidé d'invalider l'homéopathie) qui disait en Janvier 2020 que "le risque d'épidémie était quasiment nul", on se souvient des bourdes à répétition de Sibeth Ndiaye, de "médecins" dont Michel Cymes, alias Dr FeelGood business man de la médecine con-ventionnelle, qui s'est révélé plus incompétent que le Professeur Henri Joyeux qu'il aime dénoncer pour ses postions anti-vaccinales, et autres cons qui parlaient de gros rhume, de mauvaise grippe, de l'inutilité de porter des masques en dehors du personnel soignant, de l'inutilité de confiner, alors que d'autres nations imposaient déjà un confinement et prenaient des mesures de protection. On a même entendu des cons dire qu'on ne mourrait pas de ce virus alors que les Chinois annonçaient déjà plusieurs milliers de morts depuis plus d'eux mois !

Grace à Mediapart on sait maintenant pourquoi: https://www.youtube.com/watch?v=aTfnY1TixXA&t=594s

  1. On a entendu des "experts" dire que le virus n'affectait pas les enfants, ni les animaux, mais seulement les personnes fragiles de plus de 70 ans, alors que des enfants et adolescents sont morts et que certains animaux domestiques sont contrôlés positifs, voire infectés, voire Maison Alfort.

  2. On a entendu dire qu'après contamination on devrait être immunisé, pour découvrir qu'on n'en sait rien, des personnes contaminées seraient toujours positives. On a entendu dire que le virus ne mutait pas, alors qu'on observe qu'il mute, après le chinois, il y aurait un COVID-19 français ! On a entendu dire qu'il n'affectait que le système respiratoire, alors qu'il affecte aussi le système neurologique, cardio-vasculaire, digestif, voire pire !

https://www.nicematin.com/sante/les-symptomes-du-covid-19-se-multiplient-la-pandemie-sintensifie-508355

  1. On a entendu dire que le respect d'une distance d'un mètre était une protection parce qu'il ne s'agirait que de gouttelettes émises lors d'éternuements, de toux, de postillons alors qu'il peut s'agir de diffusion atmosphérique: on trouve du virus à plus de 4 mètres des personnes infectées. https://www.sciencesetavenir.fr/sante/le-covid-19-peut-etre-transmis-par-l-air-avertissent-des-experts-mondiaux_145787

Si l'eau du robinet reste exempte de virus, ce n'est pas le cas des eaux usées et des boues produites par le traitement des eaux usées. On est loin des simples postillons !

https://www.20minutes.fr/planete/2765023-20200422-coronavirus-traces-covid-19-eau-paris-demele-vrai-faux

  1. A niveau de la durée de vie du virus même chose : il ne survivrait pas longtemps à l'air libre, ensuite on nous dit une heure, puis quatre heures, puis deux jours ou plus en fonction des matériaux sur lesquels il repose. A qui se fier ? https://sante.journaldesfemmes.fr/fiches-maladies/2628065-coronavirus-duree-de-vie-air-objet-combien-de-temps-surface-eau-masque-tissu-peau/

  2. On a entendu dire que des millions de masques étaient commandés alors qu'un mois et demi après le début de ces promesses les soignants se plaignent toujours de ne pas être équipés. Il semble qu'ils finissent par arriver...pour finalement s 'entendre dire par un président immature qu'il n'y a pas eu pénurie de masques....

Finalement que sait on exactement de ce virus ? En dehors des propos de cons qui prétendent tout savoir... https://www.youtube.com/watch?v=W3A3Y6hw0RE

  1. Mediapart et d'autres revues dénoncent après enquête que les médecins qui conseillent le gouvernement: le Conseil scientifique et Care sont impliqués dans des conflits d'intérêts juteux avec des laboratoires dont certains sont concernés par cette pandémie (recherche, tests, vaccins - à l'exception de Mme Françoise Barré-Simoussi). Même l'OMS n'a fait que patauger.

https://www.valeursactuelles.com/societe/coronavirus-des-liens-troubles-entre-labos-et-conseils-scientifiques-117837

Le con/la conne ne se rend pas compte qu'il/elle est con. Ce sont généralement les autres qui le/la définissent comme tel(le): nous sommes des jeunes cons, puis des vieux cons etc...Les enfants sont rarement cons. Cela semble débuter à l'adolescence, p    ar contre il y a des connards très jeunes élevés par des adultes du même type.

  1. Lorsqu'ils sont en groupe les cons se renforcent par conta
    mination ou conformisme. Notamment dans le cas du syndrome FOMO (Fear Of Missing Out): la peur de rater quelque chose, de manquer.

Créez un attroupement dans un espace public et des cons vous marcheront dessus pour être devant et voir ce qui se passe, de peur de rater quelque chose.

  1. Par exemple : lors de la pandémie COVID_19 :"Si des gens achètent du papier toilette en masse c'est qu'il doit y avoir une raison ou une information que je n'ai pas eue, alors je dois faire la même chose".

Ce comportement de con/conne entraine une pénurie de papier toilette dans les magasins qui ne fera que renforcer un comportement con (comme se battre ou faire des stocks chez soi) avec l'appui des médias aussi cons qui diffusent des images de rayons vides, sachant l'effet que cela va produire.

Lorsqu'un média fait apparaitre qu'il n'y a plus de carburant dans plusieurs stations services, tous les cons se précipitent pour faire le plein, entrainant une pénurie qui ne fait que renforcer la pénurie, l'angoisse et la connerie des médias.

À l'occasion d'un choc, d'un accident, d'une rencontre, d'un grand amour, d'une remise en cause le con/la conne peut réaliser à quel point il/elle déconne. Il arrive, plus souvent qu'on le dit, que des cons/connes prennent conscience de leur connerie : on se sent con/conne. L'introspection est un bon vaccin.

Il s'agit rarement d'un trait de personnalité permanent et universel. On peut être très intelligent et con. On peut être con/conne dans certains domaines et ne pas l'être dans d'autres: par exemple on peut être un petit chef super-con au travail, et un père /mère exemplaire à la maison et inversement.


Lorsqu'il s'agit de la globalité de la personnalité nous trouvons :


Le connard / la connasse (Asshole) aujourd'hui au moins 20% à 30% de la population, beaucoup plus dangereux(se) que le con/conne, parce que comme pour un virus ils font beaucoup des dégâts et il n'y a pas de vaccin efficace.

S'il nous arrive d'être con par moment et dans certains domaines depuis des siècles, le connard est un trait de personnalité plus récent et en pleine expansion, affectant plusieurs domaines de la vie. Il/elle est aussi inquiétant(e) qu'un virus !

"Il s'agit d'un homme ou plus rarement d'une femme, qui s'accorde des avantages particuliers dans la vie sociale en se sentant immunisé contre les reproches. L'exemple typique est le connard qui ignore la fille d'attente à la poste, s'octroyant un privilège normalement concédé aux cas d'urgence ou aux femmes enceintes". Aaron James1

Le connard/la connasse souffre d'un déficit profond d'intelligence, de culture, d'empathie et d'éducation. L'intelligence émotionnelle est pratiquement inexistante dans ce type de personnalité.

Contrairement au con, le connard se vit davantage comme différent que comme supérieur. Il habite un monde à part, avec des règles à part (les siennes)...

La particularité du connard est de se croire, non pas au dessus comme le con, mais en dehors des règles, des lois, des codes sociaux, quitte à inventer et imposer les siens, souvent de façon violente.

Il y a des connards célèbres comme Staline, Hitler, Mao Tse Dung, Trump, Kim Jung, Ben Laden, Abou Bakar el Baghdadi etc...(la liste est longue) et les centaines de milliers, parfois millions d'autres qui les suivent aveuglément.

Le connard/connasse ne se sent pas concerné par les civilités, les valeurs, les règles qui fondent une société, une culture et permettent une vie sociale.

  1. Par exemple lors de la pandémie de COVID_19 ce sont des connards/connasses qui ne respectent pas les règles de confinement, ni les gestes barrière, niant la gravité de la réalité, contribuant à la circulation et l'expansion du virus, mettant la vie ou la santé des autres en danger. C'est en partie à cause d'eux que l'on est amené à durcir les contraintes de confinement.

Ce sont des hyper-connards qui tuent un chauffeur de bus qui leur demande de porter un masque, des super-connards qui tabassent une chauffeuse de bus, une infirmière, un maire, un policier municipal qui demandent de porter un masque.

Ils/elles mettent la vie des autres et l'économie d'un pays en danger, mais ce n'est pas leur préoccupation. Ce sont aussi eux/elles qui jettent leurs masques et leur gants de latex par terre.

Pendant le confinement et après ce sont par exemple 2421 connards/connasses qui ont été épinglés du 11 au 27 mai 2020 pour grand excès de vitesse, et d'autres qui sont à l'origine d'une augmentation des accidents mortels de 15%. La sécurité routière affirme que"cela confirme une forme de relâchement ou de désinhibition des comportements au volant de la part d'une minorité de conducteurs" et dénonce un "accroissement des comportements à risque".

Le problème avec les connards/connasses est que ce sont les autres qui font les frais de leurs comportements à risque.

https://www.lefigaro.fr/flash-eco/deconfinement-la-securite-routiere-observe-des-chiffres-alarmants-20200530

Le connard/la connasse a une telle perception de lui-même qu'il ne fais pas attention aux autres pour lesquels il n'a que mépris. On trouve chez les connards une tendance à considérer l'autre comme quantité négligeable à l'instar des génocideurs, des dictateurs, des terroristes. L'autre n'étant là que pour assouvir sa soif de plaisir pervers et de pouvoir ou renforcer son sentiment de supériorité. Il/elle se sent tellement différent(e) des autres. Il/elle est foncièrement méchant(e) et égocentrique.

"Le connard souffre de trouble de personnalité narcissique caractérisé par la grandiosité, la malveillance. Personnalité antisociale, impulsive, irresponsable il est persuadé(e) qu'il a tous les droits. Il est manipulateur, exploiteur, trompeur, tyrannique, agressif, dépourvu d'empathie". Jean Cottraux1

Le connard a un comportement malsain, déplacé, dangereux, toujours inadéquat. Il/elle souffre d'une immaturité et d'un manque total de conscience morale et de scrupule. Il/ elle vit comme bon lui semble, comme si il/ elle était seul au monde et que le monde lui appartenait. Il est dans la toute puissance de l'adolescence narcissique.

  1. Arrêté pour excès de vitesse, le con essaie de minimiser, fanfaronne, mais sait au fond de lui qu'il a déconné et finit par accepter le PV, même si cela "le gonfle". Il/elle est conscient qu'il/elle a été con.

Le connard/la connasse demande des preuves de son infraction, remet en cause le matériel ou la technique, cherche à convaincre les policiers qu'ils font une erreur. Il sait mieux qu'eux ! Il prétend être moins dangereux que les autres parce qu'il sait mieux que quiconque conduire un véhicule. Il va parfois jusqu'à menacer, agresser les gendarmes, persuadé qu'il est dans son bon droit.

J'en ai entendu un lors d'un reportage, alors qu'il venait de créer un carambolage (sous l'emprise d'alcool) sur l'autoroute, dire au gendarme "qu'il ne voyait pas où était le problème" (la faute), "j'ai pris des risques, parce que j'aime ça et j'assume". Lorsque le  journaliste lui dit qu'il aurait pu se tuer il répond "il faut bien mourir un jour", et lorsque le journaliste lui fait remarquer qu'il aurait pu tuer des gens, il répond sans aucun signe d'émotion que "ce n'est pas mon problème, chacun a sa chance, je ne regrette jamais rien".

Un autre arrêté pour conduite étrange niait avoir pris des stupéfiants et de l'alcool alors qu'il conduisait. Il remettait en cause le matériel de la police disant que ces appareils donnent de mauvaises indications et que le retrait de son permis est un abus de pouvoir.

  1. Lors de son arrestation en plein livraison de drogue, un connard refuse de suivre la police prétextant qu'elle lui aurait manqué de respect. Son complice nie le fait qu'il conduisait la voiture bien qu'il ait été formellement identifié. Ils ont tous les deux joué aux crâneurs devant le tribunal !      https://www.nicematin.com/justice/interpelle-en-pleine-livraison-de-drogue-il-accuse-la-police-de-lui-avoir-manque-de-respect-540942

  2. Lors de son arrestation pour violence aggravée sur sa compagne un toxicomane déclare être la victime du système et de sa compagne. Il nie les coups portés, bien qu'il soit connu pour récidive sur différentes compagnes. Il se dit indigné/offensé par le accusations dont il fait l'objet. Selon lui, sa compagne se serait donné des coups elle-même, elle se serait volontairement blessée...C'est sa parole contre celle de l'autre. Heureusement l'expertise médicale lui donnera tort. Cela ne l'empêchera pas de penser que l'expert n'y connait rien.

Les sanctions ridiculement faibles semblent profiter aux connards qui s'en sortent généralement à bon compte. On l'a vu avec Bertrand Cantat qui après avoir sauvagement tué sa compagne Marie Trintignant, ne sera condamné qu'à 8 ans de prison dont il n'en fera que 4.

Lorsqu'on boycotte ses tentatives de retour sur scène, il se contente de dire qu'il a payé ! Payé quoi ? 4 ans pour avoir le droit de fracasser une femme ? Dans de nombreux pays, il aurait payé de sa vie. Mais pas en France, où non seulement on a le droit d'être un connard, mais on peut même récidiver.

"Le connard peut avoir conscience de ce qu'il est et en tirer de la fierté"1.

Pour survivre, le connard pratique la mauvaise foi, l'irresponsabilité (ce n'est jamais de sa faute et toujours de celle des autres, il se présente toujours en victime lorsqu'il est coincé). Au point de susciter dans certains domaines la création d'associations de défense des connards.

Il est généralement violent physiquement ou moralement dans ses rapports aux autres afin de dominer l'entourage par la peur qu'il/elle inspire. Violence qu'il utilise soit pour masquer une fragilité de l'estime de soi (mésestime de soi ou sur-estime de soi), soit pour dominer, voire obtenir de l'admiration des autres connards /connasses.

Les viols, les agressions en bande ou en solitaire sont "l'oeuvre" de super connards dont le mépris pour les autres se manifestent par leur éjaculation avilissante. Ils spolient le monde de leurs excrétions.

Ils ont tendance à se filmer et à diffuser leurs films sur les réseaux sociaux pour épater les copains, impressionner des bandes rivales, montrer leur in-différence et leur in-touchabilité au monde.

A l'instar des terroristes, ils se nourrissent (jouissent) de la terreur qu'ils engendrent. Beaucoup sont de grands pervers narcissiques.

"L'espèce de violence qui est la sienne lorsqu'il proclame explicitement ou implicitement son immense sentiment de supériorité à la face du monde créé chez ses interlocuteurs soit une rage véhémente et incontrôlée soit une hébétude paralysée". Emmanuelle Piquet1

Il peut aussi utiliser le charisme, la séduction, le baratin pour mieux endormir ses proies, qu'il/elle soumettra à sa domination. Beaucoup de connards sont des prédateurs sexuels.

Leur sentiment de toute-puissance est renforcé par le fait d'être rarement confronté à une sanction en adéquation avec leur comportement.

3 à 5 ans pour un viol qu'est ce que c'est en comparaison du sentiment de tout puissance que cela procure, d'autant plus qu'il tirera aussi une gloire d'être passé par la case prison.

"Dans la mesure où il est souvent vainqueur nous ne nous ne pouvons pas compter sur le fait qu'il s'arrête de lui-même". Emmanuelle Piquet1

  1. Contrairement au con, on devient connard très tôt. De nombreux enfants souffrent de leur prolifération dans les écoles: le harcèlement scolaire est devenu un véritable fléau, en France et en Europe. Il y a des pays d'Asie et d'Afrique où de tels comportements entraineraient des réactions violentes voire définitives de la part des populations à l'encontre de leurs auteurs. En France on excuse tout du fait qu'il s'agit de mineurs....

Populaire par la crainte qu'il/elle suscite chez ses pairs et toujours plus avide de pouvoir grisant, le connard/la connasse à l'école, au collège, au lycée, n'hésite pas à se choisir un bouc émissaire apeuré par sa violence et la position haute qu'il/elle arbore en toutes circonstances.

Leur perversité est exacerbée par le peu de conséquences négatives qu'il/elle obtient de la part des victimes. Il est rare que des victimes ou leur famille "fracassent" un harceleur ou une harceleuse scolaire, comme il est rare que la justice prononce des sanctions exemplaires les mettant définitivement hors d'état de nuire. Une semonce d'un juge pour enfant ne fait pas peur à un connard même en herbe.

On assiste à une prolifération de super-connards dans les écoles avec des gamins et des gamines qui se filment en train de passer un autre enfant à tabac afin de mettre les films sur les réseaux sociaux (hyper-connards), qui se délectent des lecteurs que cela va attirer vers leur plateforme.

https://www.ladepeche.fr/2019/09/14/harcelee-une-collegienne-passee-a-tabac-a-toulouse,8413546.php

Quel genre d'adultes vont devenir ces connards ? Je ne suis pas convaincu que les semonces d'un directeur d'école, d'un juge y changeront quelque chose. Quand aux parents, je doute qu'ils soient étrangers à cette situation.

Obtenant de l'admiration au sein de ses pairs et la crainte de la part des autres à quoi s'ajoute un fort sentiment d'impunité, le jeune connard s'installe dans la surestimation permanente de soi. Il deviendra adulte super-connard confirmé.

  1. Certaines startup et entreprises prospèrent grâce à la "férocité" de connards/connasses sans scrupule. Il y a même des pouponnières à connards dans certains "instituts" et "hautes écoles" de commerce, de la finance et de la politique, où le connard acquiert des techniques, des stratégies pour renforcer son emprise sur les autres, sur le monde et élever un peu plus son sentiment de supériorité.

  2. De nombreuses banlieues sont devenues des nids à connards, qui petit à petit transforment des quartiers en zones de non-droit où ni les secours ni la police ne peuvent intervenir sans danger, parce qu'ils y font régner leur loi, où il ne fait pas bon vivre et où les valeurs républicaines sont bafouées. Les politiciens ne savent qu'en faire de peur de déclencher une guerre urbaine. Les connards triomphent souvent par la terreur qu'ils inspirent, sachant que des associations se sont spécialisées dans la protection des connards.

"Toute société survit par la civilité et la coopération de ses membres, ce qui n'est pas le fort des connards". Aaron James1 (pour qui les connards suprêmes sont Donald Trump et Kim Jung)

"S'il n'y a pas de convergence au sein et entre les cultures sur ce qui est moral ou éthique et ce qui ne l'est pas nous ne pouvons avoir une société qui perdure". Howard Gardner1

Il est impensable d'amener un connard/connasse à changer : "la prise de conscience ne suffit pas à changer quoi que ce soit. Le connard est tellement retranché dans sa connerie qu'il lui est difficile de remettre ses actions en question....En tout cas une simple prise de conscience n'est vraiment pas suffisante pour atteindre en profondeur la sensibilité d'un connard". Aaron James1

En attendant de trouver une solution, "il faut trouver une façon de les marginaliser et de faire bloc, parce que c'est en montant les gens les uns contre les autres que les connards parviennent à leur fin. C'est plus facile dans des petits groupes que dans un contexte politique". Aaron James1

J'entends déjà hurler les associations et les personnalités bien pensantes, qui soit font partie des groupies des connards, soit sont elles mêmes des connards, soit des naifs qui ont perdu leur libre arbitre, soit des démagogues en quête d'électorat.

Cela devrait en faire réfléchir plus d'un sur ce qui se passe au niveau de certaines manifestations, de certaines émissions de télévision, du soutient de la part de certaines associations, de la part de personnalités politique ou du showbiz.

  1. Pendant que l'on comptabilisait les cas contaminés et les décès en les comparant à ceux d'autres pays, comme pour les résultats de match de football, il y a des chiffres et des situations qui passent inaperçus en France, dont les "politiques "et les médias ne tiennent jamais compte.

Si tout le monde a en tête le nombre de décès provoqués chaque année par la grippe ordinaire (2000 à 7000 environ selon les années) il y a un fléau qui ne cesse d'augmenter : l'épidémie de connards et leurs victimes

Dans leur toute-puissance narcissique des Français (d'origine ou pas, blancs et non-blancs) mettent la vie, l'intégrité, la sécurité des autres en danger en permanence :

  1. -ceux/celles qui ne respectent pas les règles de confinement et les gestes barrière dans la pandémie de COVID_19 et qui contribuent à la circulation du virus. Lorsque le port du masque a été rendu obligatoire dans les espaces publics clos en juillet en anticipation d'une seconde vague de COVID_19 15% de Français sont réfractaires, voire 22% chez les 18-34 ans. Cela donne une idée du pourcentage de connards/connasses. Ce sont des connards qui tuent un chauffeur de bus qui demande à ce qu'ils portent un masque, ce sont des connards qui tabassent une conductrice de bus, une infirmière, un policier municipal qui demandent de porter le masque. https://www.bfmtv.com/societe/qui-sont-les-francais-refractaires-au-port-du-masque-obligatoire_AV-202007200120.html

- ceux/celles qui ne respectent pas le code de la route à l'origine de 3259 accidents mortels en 2019, ce à quoi s'ajoute le nombre de blessés graves et invalides. Chiffres en très forte progression depuis le déconfinement par désinhibition disent les spécialistes.

  1. -ceux/celles qui commettent des meurtres: 970 en 2019

  2. -ceux/ celles qui pratiquent la violence conjugale: 117 femmes tuées en 2019 

  3. -ceux/celles qui pratiquent la violence sur enfant : un enfant tué tous les 5 jours soit 80 enfants tués chaque année.

  4. -ceux/celles qui sont à l'origine de suicides d'enfants suite au harcèlement scolaire, même s'il n'y en avait qu'un cela est intolérable.

Soit plus de 5000 morts en France chaque année à cause de connards, auxquels s'ajoutent les victimes des connards qui commettent des attentats.

Mais il y a aussi :

  1. -ceux qui violent les femmes en les traumatisant à perpétuité quand ils les laissent en vie: 17.121 viols enregistrés en France en 2018. Chiffre en augmentation de 18% chaque année. Il y a ceux qui pratiquent le harcèlement sexuel et les pédophiles,

  2. -ceux qui vendent de la drogue et pourrissent la vie des gens qui s'y adonnent

  3. -ceux/celles qui prennent la population en otage lors de chacune de leurs grèves, mettant des travailleurs et des entreprises en difficultés, pour faire valoir leurs revendications. Il y a des manières de faire grève plus efficaces, sans avoir besoin de prendre le peuple en otage.

La grève de la faim en est une, se mettre soi-même en difficulté voire en danger et non les autres qui n'y sont pour rien...50 000 fonctionnaires, routiers, agents sncf ou air france en grève de la faim totale, ça ne risque pas de passer inaperçu et peut devenir plus efficace que les barbecues sur l'autoroute ou l'entrée d'usine, dès la première hospitalisation pour dénutrition.

  1. -ceux qui profitent des manifestations pour brûler des voitures, agresser des policiers, piller des magasins, et ceux qui profitent des match de football pour  tout casser et agresser les supporters.

  2. -ceux qui agressent, attaquent les gens, pour leur voler leurs biens en les traumatisant pour de longues années.

  3. -ceux/celles qui pratiquent, sous couvert d'anonymat(haters, trolls, flamers, snippers, hackers etc...) censure et agressions violentes, sur les réseaux sociaux et internet. Connards à l'orthographe primaire qui jugent de tout et tout le monde sans aucune culture, sans aucun argument. voire l'excellent article de François Jost1 sur l'analyse de commentaires sur les réseaux sociaux.

  4. -ceux qui abusent des aides de l'état au prétexte que tout leur est dû, et ceux qui dissimulent leur richesse afin de ne rien partager

  5. -ceux/celles qui spéculent sur les produits de première nécessité et sur l'alimentation de base créant des pénuries et des famines dans de nombreux pays du monde: plus de 6 millions de morts chaque année. On est loin des 300 000 décès par COVID_19, mais cela n'inquiète personne !

Et des milliers d'autres connards :

  1. -Ce sont des connards/connasses qui utilisent leur smartphone pour faire le buzz, comme lors de l'attentat de nice le 14 juillet 2016, où un bon nombre de connards parcouraient la promenade des anglais, le téléphone à la main pour filmer les cadavres, les blessés, les membres qui gisaient sur le sol sans respect pour les victimes et leurs familles, ce sont des connards qui filment un homme en train de se noyer à quelques mètres de la plage et l'intervention des secouristes, ce sont des connards qui ralentissent sur l'autoroute pour filmer les suites d'un carambolage sans se soucier des risques qu'ils font courir aux autres, ce sont des connards qui filment leurs ébats sexuels et les diffusent sur les réseaux sociaux (sextape) sans respect pour leur partenaire, ce sont des super-connards qui se filment en train de violer une femme pour le diffuser sur les réseaux sociaux, ce sont des connards qui volent les fleurs et la statue que la famille de Maëlys a déposé sur sa tombe, comme si le fait d'avoir été assassinée par un super connard (Nordhal Lelandais) ne suffisait pas, ce sont des connards qui profanent les tombes des victimes de l'attentat de Charlie Hebdo et vandalisent la plaque commémorative du policier Ahmed Marabet, ce sont des connards qui incendient nos forêts volontairement ou par négligence, ce sont des connards qui pratiquent la violence dans les fêtes populaires, des connards qui roulent sans permis, sans assurance, sous l'emprise d'alcool ou de stupéfiant, ce sont des super connards qui mutilent les chevaux etc...etc...etc...oui, loin d'être pessimiste, le connard est en pleine expansion.

Les connards/connasses sont tellement nombreux que les "oligarques intelligents" qui nous dirigent n'arrivent plus à faire la différence : 

  1. par exemple :  pour limiter les excès de vitesses responsables de nombreux accidents de la route, plutôt que d'interdire la conduite à vie aux connards qui ne respectent pas les règles de sécurité routière, avec emprisonnement à perpétuité (mise à l'écart de la société pour qui ils sont une menace) en cas de récidive, le gouvernement impose à tout le monde des limitations de vitesses à 80km/h qui ne servent à rien dans la mesure où les connards ne se sentent pas concernés.

Il y a des pays comme le Bangladesh où le nombre de connards qui provoquent des accidents mortels est tel qu'une loi a été votée condamnant à mort tout responsable d'accident entrainant la mort par insouciance ou manque de respect des règles de conduite.

  1. par exemple, pour limiter la propagation du virus COVID_19, plutôt que d'enfermer, d'expulser, contraindre les connards qui ne respectent pas les règles d'hygiène, le gouvernement impose à toute le monde le port du masque et peut être un reconfinement à certaines régions et à certaines catégorie de citoyens (les plus de 65 ans ). Vous vous souvenez du secrétaire d'état qui disait que le confinement n'était pas une priorité pour les banlieues. Pourquoi les banlieues se gêneraient puisqu'on leur donne le droit de transgresser.

https://rmc.bfmtv.com/emission/le-confinement-est-il-allege-dans-les-quartiers-populaires-649131.html

Il y a des centaines d'exemples de situations où le citoyen lambda se voit imposer des contraintes à la suite du comportements de connards, car pour l'instant le citoyens lambda est encore majoritaire...tandis que les connards gagnent.

  1. Où en est la proposition de Marlène Schiappa d'expulser tous les étrangers condamnés pour violences sexuelles ? Comme par hasard ce sont les féministes qui se sont montrées les plus opposées à cette proposition. Cherchez l'erreur !

Il y a de nombreux pays où le viol, la détention de drogue, la pédophilie sont punis de peine de mort. Personne n'en fait un "fromage" !


Petite expérience de dépistage de connards :  le 23 juin 2020, sur l'autoroute A8, sur une portion de 230 km traversant le Var, entre 13h30 et 15h50 :

En roulant en vitesse stabilisée à 130, 110 et 90  km/h en fonction des indications routières, en ne tenant compte que des véhicules qui arrivent en trombe et disparaissent de la vue en quelques secondes après avoir doublé:

84 véhicules ont dépassé à des vitesses très supérieures à celles autorisées: en moins de 30 secondes elles avaient disparu à l'horizon.

Parmi ces véhicules (cela donne une idée des véhicules préférés des connards, ce n'est pas un jugement sur les marques qui n'y sont pour rien)

Les allemandes : Porche 3  Mercedes 10  Audi 10  BMW 6  Volkswagen Golf 10 + 1 Ti Cross + 1 Transporter  total  = 41

Renault  Megan, Laguna, Kaptur 15  + Clio 10  total = 25

Peugeot 5008 + 3008   9 + 1 Expert  total = 10

Kia 1 Daccia 1 Nissan Juke 1 Ford 1 Range Rover 1 Ibiza 1 Mustang 1  Volvo 1

Un semi-remorque immatriculé FN...NM (67) roulait pratiquement tout le temps sur la voie du milieu, dépassant toutes les voitures sur les zones de travaux limitées à 90km/h, et à 110 km/h le reste du temps

Sur le même tronçon d'autoroute, le samedi 18 Juillet 2020 de 20h00 à 23h00, le peloton de gendarmerie à procédé à 11 retraits de permis de conduire pour grand excès de vitesse: un anglais au volant d'une Bentley à 250 km/h (une amande de 750€ qu'est ce que cela représente pour un connard qui roule en Bentley ?), les 10 autres pour des vitesses entre 150 et 203km/h, dont 2 alcoolisés, 2 sous l'emprise de cannabis, 1 sous l'emprise de cocaïne.

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/alpes-maritimes-de-158-a-253-km-h-11-retraits-de-permis-sur-l-autoroute-a8-en-trois-heures-1595174963




https://www.courrierinternational.com/article/2011/02/17/les-speculateurs-se-goinfrent-pendant-que-les-pauvres-meurent-de-faim

https://www.agoravox.fr/actualites/international/article/la-speculation-sur-la-faim-178235

https://www.latribune.fr/opinions/tribunes/20111220trib000672537/il-faut-interdire-la-speculation-sur-les-produits-alimentaires-et-les-biocarburants.html

1 - Jean François Marmion  et autres- Psychologie de la Connerie- Sciences Humaines edit- 2018

2 - https://batinote.wordpress.com/2017/09/24/le-paradoxe-du-connard/

 

Psychologie des cons et des connards

Il ne s'agit pas de dire des vérités, mais d'arrêter de se mentir...