Le cas particulier de la Chine : néo-colonisation ou péril jaune.


  1. Puce Boycottons tous les produits alimentaires et autres venant de Chine, voire fabriqués en France ou en Europe sous licence chinoise, même Bio.

Depuis le milieu du 20ème siècle on prophétisait sur une invasion militaire chinoise (Le Péril Jaune), or ce sont des banques, des technocrates, des businessmen, des colons qui débarquent.

Nombre d'articles, de reportages, d'informations officielles dénoncent la tendance systématique de ce pays à trafiquer tout ce qu'il produit et vend : miels qui ne contiennent pas de miel, gelée royale artificielle, conserves et produits à base de sauce tomate provençale ou italienne (Le Cabanon) qui n'ont jamais vu de tomates de Provence, baies de Godji irradiées couvertes de pesticides, poissons surgelés bourrés de produits chimiques, brevetage du vivant et monopolisation des semences au niveau mondial (la Chine détient 82% des actions de Syngenta). Nous avons tous entendu parler des chaussures et des canapés chinois qui provoquaient des lésions cutanées sévères  etc...

Regardez le documentaire "l'empire de l'or rouge", le documentaire "Mollo sur le Cabillaud"

Pendant que nos Enarques se gargarisent de "bonnes relations économiques" avec la Chine, le rouleau compresseur du "capitalisme rouge"  s'attaque au monde.

Les Chinois ont depuis près de 15 ans mis en oeuvre un projet d'envahir le monde notamment pour développer et augmenter leur marché agro-alimentaire intérieur. Projet intensifié à partir de 2013 par Xi Jinping.

Ce projet baptisé "Nouvelles Routes de la Soie" présenté comme un projet "d'échange" n'est en réalité qu'un projet de captation de biens, de terres, de produits à destination du peuple chinois.

La Chine finance et construit des ports, des voies ferrées, des routes, des barrages sur tous les continents afin de développer l'exportation des produits qu'elle achète dans un premier temps, qu'elle cultive elle-même finalement sur des terrains achetés à bas prix dans de nombreux pays. C'est une ceinture censée relier les pays colonisés à la Chine : BRIT (Belt and Road Initiative).

https://www.ritimo.org/L-initiative-la-Ceinture-et-la-Route-l-agrobusiness-chinois-se-mondialise

https://grain.org/fr/article/6157-l-initiative-la-ceinture-et-la-route-l-agrobusiness-chinois-se-mondialise

https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1223404/influence-chine-monde-routes-soie-bri-geostrategie-chinoise

La Chine finance des projets et investit (par le biais de banques et sociétés privées) dans de nombreux pays souvent en difficulté de rembourser, ce qui lui permet de s'approprier les investissements, comme le port de Hambantota au Sri Lanka et bien d'autres.

Après avoir été et étant toujours le principal client/acteur du braconnage africain (ivoire, corne de rhinocéro), sous couvert d'alliances bidons comme Chinafrique, la Chine s'impose au Kenya, en Ethiopie, au Mozembique, en Ouganda, en Zambie, au Sénégal, au Laos, au Brésil, en construisant des ponts, des routes, des ports, des lignes de chemins de fer, des barrages qui, derrière un "service rendu" aux populations des pays concernés, révèle une stratégie d'emprise et d'expulsion, de déplacement de populations sans indemnisation, de captation de terres et d'exportation de produits agricoles et de minerais vers la Chine. 

De nombreux pays se sont ouverts aux investisseurs Chinois grâce à la corruption de leurs dirigeants.

Cela a commencé par la construction d'un stade de football à Dakar, pour s'apercevoir que le port de Dakar est aussitôt envahit de bateaux de pêche chinois pendant que les pêcheurs Sénégalais perdent leur travail. La colonie chinoise qui est venue pour la construction du stade est restée et occupe des terres. Suit la transformation de Diamniadio en plateforme industrielle à la main des Chinois. Ce qui permet au Sénégal de se gargariser d'une ville nouvelle et d'un avenir prometteur. C'est étrange comme ces anciennes colonies ont tendances à retomber dans le panneau.

https://intelligences.info/article-15139-comment-la-chine-tisse-son-hgmonie-en-afrique.html

Au Kenya la construction de la voie ferrée Nairobi-Mombasa-Tanzanie s'accompagne de l'amputation d'une des réserves nationales, de l'expulsions de paysans, de l'achat de lodges et d'hôtels dans les réserves afin de profiter des revenus du tourisme, mais aussi l'achat de terres agricoles très fertiles dans le nord du pays. Une importante communauté chinoise s'installe dans le pays. Les cadres et ouvriers spécialisés, tout le matériel, camions, grues, rail, gares en kit, trains, même les cimenteries sont importés de Chine. Partout fleurissent des bannières de propagande : "The life is priceless" ou encore "Here we built a better Kenya".

Au Kenya, pendant que nous visitions un orphelinat pour éléphants, dont les adultes avaient été tués par des braconniers pour leur ivoire, des jeunes chinoises déguisées en touristes distribuaient des cadeaux à tous les visiteurs : bracelets fantaisie, pots de baume du tigre.

Ailleurs dans un curioshop, un photographe animalier chinois donnait gratuitement à tous les touristes un beau livre de photos de safari.

A Nice en 2019, un  groupe de jeunes chinoises en bleu de travail a installé un peu partout dans la ville des lanternes géantes et des dragons de papier. Opération séduction, tout est bon pour faire croire à la gentillesse de l'ex-empire du milieu.....

Au Laos, le projet ferroviaire chinois a provoqué l'expulsion de plus de 4000 familles de paysans, sans compensation.

Au Kazaksthan la Chine construit un port géant et comme au Kenya une voie ferrée rapide afin d'acheminer du blé, du sucre, de la viande des huiles végétales, des fruits et légumes vers la Chine.

Sur plusieurs continents, la Chine profite de zones de conflits pour acheter des terres à un coût dérisoire afin de cultiver des produits à destination du peuple chinois.

Au Brésil, la Chine a pour projet de construire une voie ferrée express de 5 000 km reliant la côte brésilienne à la côte chilienne, afin d'acheminer du soja, de la viande, des céréales, des huiles, des fruits et légumes vers les bateaux chinois. Qui est derrière la déforestation de l'Amazonie ?

Selon l'ONG Grain (www.grain.org), les firmes et les organismes financiers chinois sont les pires du monde en matière de déforestation illégale tropicale

Plus près de chez nous 150 vignobles Français sont aujourd'hui aux mains d'oligarques chinois.

Entre 2014 et 2016 un milliardaire chinois a acheté 1700 hectares de terre céréalières françaises.

http://www.larvf.com/,vins-bourgogne-chateau-de-gevrey-chambertin-achete-par-un-chinois,13180,4247616.asp

http://www.leparisien.fr/economie/la-france-le-nouveau-grenier-a-ble-des-chinois-30-06-2016-5926187.php

https://reporterre.net/Des-Chinois-achetent-en-France-des-centaines-d-hectares-de-terres-agricoles

https://www.ndf.fr/nos-breves/23-10-2017/vignobles-plus-de-150-chateaux-francais-sont-devenus-chinois/

http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2009/10/15/04016-20091015ARTFIG00013-l-afrique-se-rebiffe-contre-le-neocolonialisme-chinois-.php

Jusqu'à ce qu'on découvre que les fortunes de ces néo-colons viennent de détournements de fonds du gouvernent chinois lui même:

https://www.francetvinfo.fr/economie/emploi/metiers/agriculture/vignobles-un-investisseur-chinois-soupconne-de-blanchiment-d-argent_2824903.html

Pour les Chinois de Xi Jinping, tout s'achète : leurs étudiants vont jusqu'à acheter leur inscription et leurs diplômes à l'université de Toulon, ce qui n'empêche pas certains organismes (PISA etc..) d'écrire que les étudiants chinois sont les meilleurs du monde.

http://www.lemonde.fr/campus/article/2016/12/14/l-ancien-president-de-l-universite-de-toulon-condamne-en-appel-pour-un-trafic-d-inscriptions_5048996_4401467.html

Est il nécessaire de rappeler que les Chinois refusent de ratifier les accords pour protéger la
planète de la pollution et de l'effet de serre.

Selon de nombreux chercheurs et journalistes spécialisés (Judith Shapiro, l'association Grain, Alain Gras, Kai Strittmalter, William Laurance...)les effets secondaires d'un partenariat avec la Chine sont :

  1. -l'endettement et une menace pour la souveraineté nationale

  2. -l'accaparement des terres

  3. -le déplacement de population, la violation des droits de l'homme et du travail, avec possibilité de conflits internes que cela peut générer

  4. -les conséquences environnementales de l'industrialisation à outrance

  5. -Lors de la pandémie de COVID_19 qui comme vient de Chine, la Chine envoie du matériel et des équipes pour aider l'Italie, certains pays d'Afrique, Cuba....comme par hasard des pays qui se situent dans le plan BRIT.

https://www.euractiv.fr/section/sante-modes-de-vie/news/eu-allocates-chinese-aid-to-italy-to-fight-against-the-pandemic/

https://www.lexpress.fr/actualite/monde/coronavirus-la-chine-a-envoye-des-medecins-dans-trois-pays_2121493.html

https://www.jeuneafrique.com/928594/politique/coronavirus-comment-la-chine-cherche-a-redorer-son-image-en-afrique/

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2020/04/15/coronavirus-et-discriminations-en-chine-l-afrique-monte-au-creneau_6036664_3212.html

https://www.lefigaro.fr/coronavirus-en-afrique-la-chine-veut-faire-figure-de-sauveur-20200407

Au niveau idéologique, après les purges de Mao, la Chine est en train de mettre en place la reconnaissance faciale systématique avec des algorithmes qui par le biais d'informations (délations par smartphone) enquêtes de voisinage, caméras omniprésentes, indicateurs et policiers en civil munis de mini-caméras, des téléphones portables, d'informations délivrées par de nombreux organismes, permettent de classer tous les citoyens en catégories allant du très bon au mauvais en fonction de leurs comportements quotidiens.

Catégories qui donnent ou interdisent l'accès à des prestations et droits divers. Sous l'appellation "Système de crédit social" ce permis à points adapté à la citoyenneté est un véritable outil moderne de formatage. Loin de la dictature maoiste basique, la Chine instaure un totalitarisme aux possibilités inimaginables en terme d'accès à la pensée et au contrôle des individus. Certains parlent de violences subliminales.

Tous auraient le même nombre de points au départ.

Aider un personne handicapée à se déplacer donne des points, nettoyer devant sa porte donne des points, donner du sang ajoute des points, aider des voisins à déménager donne des points, prêter un local à une chorale révolutionnaire donne des points, resquiller dans les transports en commun supprime des points, traverser en dehors des passages piétons enlève des points, laisser son animal de compagnie faire ses besoins dans la rue enlève des points, payer sa facture d'électricité en retard enlève des points, tenir des propos critiques à l'égard du pouvoir enlève un maximum de points etc...

En fonction du nombre de points on peut aller du citoyen modèle au citoyen qui nécessite une "rééducation", voire une mise au banc de la société avec publication de photos et de coordonnées personnelles sur les réseaux sociaux, les écrans de quartiers et d'entreprises.

Alors que les chinois sont en tête des classements internationaux en matière de corruption et d'abus de confiance, le nouveau système prétend enlever des points à ceux qui pratiquent la corruption ou qui ne seraient pas fiables...Il va y avoir des millions de fonctionnaires chinois à rééduquer !!! A moins que comme pour la pandémie de COVID_19, les chiffres soient truqués !

A partir d'un certain nombre de points, on peut avoir accès gratuitement à la bibliothèque municipale, on peut bénéficier de la garderie gratuite pour les enfants, on peut posséder une voiture, on peut acheter des choses à crédit, on peut voyager à l'étranger, on peut obtenir un crédit etc...en dessous d'un certains nombre de points, on n'a plus accès à ces avantages, on est inscrit sur une liste noire et on fait l'objet d'une surveillance particulière.

Ce à quoi s'ajoute le plaisir ou l'humiliation de se voir affiché ou cité dans son quartier ou son entreprise en fonction de la catégorie dans laquelle on a été classé.

L'expansionnisme galopant de la Chine et sa nouvelle forme de totalitarisme idéologique permettent d'évoquer non plus un péril jaune mais une Réalité Jaune.

Si nos "politiques" ne sont pas conscients du danger ou capables de s'opposer, ou s'ils touchent des dessous de table, il semble salutaire pour notre santé, pour notre autonomie, pour notre liberté, et notre planète, de ne pas abonder dans le délire de croissance et de toute puissance de la Chine.

En France, la reconnaissance numérique entre en expérimentation, avec comme objectif la prévention et le traitement du terrorisme et le soit-disant suivi d'une pandémie. Soyons vigilants aux dérives. Les différentes plateformes numériques ont déjà accès à tellement de données qui nous concernent.....

Informez-vous, changez de médias, multipliez vos sources d'informations, protégez votre liberté de pensée et votre libre arbitre.

Il ne s'agit pas de nationalisme et encore moins d'incitation à la haine ethnique ("raciale" diraient L.Avia ou S.Ndiyae), ni à la xénophobie, mais de la protection de notre liberté et de notre souveraineté. Les intentions de la Chine sont suffisamment graves pour que nous soyons vigilants. Nous étions libres, restons le, n'en déplaise à tous ceux qui disent nous représenter ou nous diriger !


Carte du BRIT publiée par Mercator Institut for China Studies